Un leurre

Nous ne sommes que des pêcheurs débutants mais nous affinons notre technique au fur et à mesure, lignes cassées après leurres perdus, mais avec quelques poissons dans notre assiette de temps en temps quand même !

Nous utilisons pour nos lignes de la tresse goudronnée, lourd et solide, prolongée par un bas de ligne acier à un bout et un sandow à l'autre bout pour amortir. Pour les leurres, nous superposons plusieurs petites pieuvres afin d'avoir un maximum de couleurs (nous avons remarqué que le bleu, le rose et le jaune sont les couleurs qui marchent le mieux) ainsi qu'un joli petit hameçon (double ou triple) pour la queue. Il ne faut pas hésiter à mettre du gros (bas de ligne et hameçons) si on ne veut pas casser sans arrêt.

Selon les conseils d'un ami pêcheur, il faut toujours traîner un maximum de lignes de longueurs différentes pour bien agacer le poisson. Nous avons en tout cas remarqué qu'il faut toujours surveiller ses lignes (logique mais pas si simple)... Nous nous limitons à 2 lignes après de longues heures de démêlage intensif.

Le choix du site est aussi très important. Par exemple, on pêche beaucoup plus et plus gros dans le Pacifique qu'aux Antilles...En navigation, on peut aussi pêcher la nuit par pleine lune, ça fonctionne parfois.

Une belle daurade entre Graciosa et Lanzarote (Canaries) Une autre daurade pendant la traversée retour de l'Atlantique Une belle prise : un tazard de 1m20 pêché dans le canal des Saintes (Antilles) Un tazard d'1m10 à la sortie des Testigos Une demi-bonite aux San Blas Un petit requin, toujours aux San Blas Arthur et une belle daurade dans le golfe de Panama Boucherie dans la jupe avec une daurade et un thazard Un thon jaune pêché (de nuit) dans les Tuamotu Notre plus belle prise à ce jour : un espadon de 2m50 dans les Tuamotu L'espadon dans la jupe L'espadon Les filets qui sèchent...